» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos CTIFL

Infos Ctifl - Numéro 360 - avril 2020

Entretiens techniques CTIFL/Sival 2020 - Réduire les intrants en cultures légumières : utilisation du levier variétal

"Le Sival (Salon international des productions du végétal spécialisé) a accueilli les entretiens techniques légumes du CTIFL dans la salle Layon. Cet événement, introduit par Gérard Roche, vice-président de Légumes de France, a rassemblé près de 140 inscrits. Plusieurs acteurs de la sélection, de la recherche, de l’expérimentation et du développement sont venus présenter leurs travaux en lien avec la réduction de l’utilisation des intrants grâce à la mobilisation du levier variétal en cultures légumières."

J. GARNODIER - M. DELPORTE - Eric BRAJEUL (CTIFL), p. 6-9


Fruits 2050 – Fruit Production Forum, l’événement européen des productions fruitières : le changement climatique va-t-il changer nos pratiques en arboriculture ?

"Tous les jours l’actualité évoque le changement climatique, que ce soit lors de la sécheresse de l’été dernier en France ou des derniers incendies en Australie qui ont atteint en janvier la zone arboricole de Batlow, berceau de la pomme Pink Lady®. Il est indéniable que les effets du changement climatique impactent la production fruitière. C’est pourquoi le thème de Fruit 2050 au Sival 2020 était « le changement climatique ». Cet événement se décompose en trois manifestations, un symposium Gis Fruit/Végépolys Valley qui apporte un éclairage scientifique au sujet, un club de la presse 360° avec des journalistes du monde entier pour une vision globale de la problématique et enfin le Fruit ProductionForum organisé par le CTIFL pour réfléchir aux orientations à donner au sein des entreprises de nos filières."

Claude COUREAU (Ctifl/La Morinière), p. 10-13


Marché de l’aubergine, du poivron et de la courgette : principales tendances en Europe et en France

"En Europe, la production d’aubergine, poivron et courgette est nettement dominée par les volumes espagnols et italiens, mais aussi par les rendements néerlandais. Le développement de la production, notamment en Espagne et aux Pays-Bas, répond à celui de la demande, visible à travers l’accroissement quasi-général des importations en Europe depuis dix ans. En France, si la production de courgette reste stable et largement en tête, elle tend à se développer en aubergine et poivron par les cultures sous abris et les rendements. Cette progression est encourageante, compte tenu de la place croissante occupée par ce trio de légumes dans le panier moyen des ménages, mais aussi du profil d’acheteur plus jeune et familial dont ils bénéficient."

Matthieu SERRURIER (CTIFL), p. 15-19


Enroulement chlorotique de l’abricotier : identifier et caractériser les facteurs liés à la maladie

"L’Enroulement chlorotique de l’abricotier (ECA) est une maladie causée par une bactérie, plus précisément un phytoplasme, qui engendre un dépérissement et une mortalité des arbres, particulièrement sur l’abricotier. L’incidence de la maladie ainsi que les facteurs de risques de contamination en verger (effet des systèmes de cultures, des pratiques, de l’environnement) restent mal connus. Un travail de prospection des vergers et d’enquête auprès d’arboriculteurs en Drôme et Ardèche apporte des connaissances nouvelles pour mieux comprendre ce qui peut favoriser le développement de l’ECA et renseigne sur les mesures à adopter en verger pour mieux s’en prévenir."

B. LABEYRIE - C. GORAL, p. 20-29


Itinéraire technique en verger de pommier : prévoir les dates d’apparition des stades phénologiques

"L’organisation et la planification de l’itinéraire technique d’un verger de pommier passent par une prévision des dates d’apparition des stades phénologiques clés. Cette approche va se traduire par la mobilisation des moyens humains, des outils et des fournitures nécessaires à la bonne réalisation des travaux. Les données phénologiques étendues au suivi de maturité ont été enregistrées pendant 20 ans sur le centre CTIFL de Balandran pour la variété Gala. Leur analyse se traduit par des courbes d’évolution moyennes et extrêmes. INFOS-CTIFL apporte les informations nécessaires pour extrapoler, à partir d’observations annuelles, les potentielles évolutions phénologiques, ainsi que celles des caractéristiques physicochimiques des fruits."

Vincent MATHIEU (CTIFL), p. 30-34


Mirides prédateurs M. pygmaeus et N. tenuis : comportement et répartition sur la culture de la tomate

"Nesidiocoris tenuis est difficile à contrôler sans impacter Macrolophus pygmaeus, du fait de sa proximité biologique avec cet auxiliaire. Cet article fait le point sur les connaissances acquises sur la biologie et le comportement de ces deux punaises mirides, avec un focus sur N. tenuis. Les deux punaises ne partagent pas les mêmes strates sur la plante de tomate. N. tenuis est davantage inféodé à la partie haute, et M. pygmaeus au milieu de plante. Cette différence s’accentue avec l’augmentation des températures dans la serre. Ce comportement peut être mis à profit pour appliquer des méthodes de gestion localisées afin de gérer N. tenuis en impactant au minimum M. pygmaeus. N. tenuis est favorisé par un climat chaud, au détriment de M. pygmaeus dont l’optimum thermique est inférieur, ce qui pourrait expliquer la baisse d’effectif de M. pygmaeus observée en été."

Benjamin GARD (CTIFL) - A. BARDEL - A. GINEZ, p. 35-39


Nouvelles variétés de laitues d’abris : une course contre les races de Bremia

"Le Bremia lactucae ou mildiou de la laitue est un des principaux pathogènes de la culture de salade sous abri. Présent toute la saison, ses dégâts peuvent être considérables, pouvant aller jusqu’à la perte complète d’un tunnel de culture en quelques jours. La saison 2019-2020 n’a pas été propice aux attaques de mildiou. Néanmoins, de nombreuses attaques ont été répertoriées en 2018-2019 et ce, même sur des variétés portant l’ensemble des gènes de résistance connus. Ces observations illustrent la capacité du pathogène à évoluer et contourner très rapidement les résistances génétiques. Cela met également en évidence la nécessité d’évaluer régulièrement des variétés avec des constructions génétiques nouvelles pour assurer une protection optimale."

J. GARNODIER, p.40-43


Itinéraires en culture de melon : innover pour réduire les pertes de nitrates

"Le projet EauZone, débuté en 2018 et cofinancé par les fonds européens Feader et l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée- Corse, vise à tester des itinéraires techniques innovants permettant de limiter les pertes d’azote dans les zones vulnérables aux nitrates du Gard et de l’Hérault. Dans ce projet, le CTIFL a testé un grand nombre de pratiques culturales (engrais verts, travail du sol, incorporation des engrais verts, associations de plantes) dont certaines prouvant un réel impact sur le niveau de relargage d’azote dans les sols."

Marie TORRES (CTIFL), p. 44-46



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading