» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil > Nos activités

Le CTIFL porteur ou partenaire de réseaux et projets d'envergure nationale

Le CTIFL mène des actions de partenariat avec la recherche, l'enseignement, les familles professionnelles et l'interprofession, en France et à l'étranger.

Dans ce cadre le CTIFL pilote et participe à de nombreux projets de recherche soutenus par des programmes cadres ou des appels à projets collaboratifs.

Le CTIFL porteur et partenaires de réseaux UMT et RMT

Unité Mixte Technologique ECOTECH VITI ARBOLEG – Agrément du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 2018-2022

Unité Mixte Technologique ECOTECH VITI ARBOLEG

Réduction des quantités et des impacts des intrants phytosanitaires en cultures pérennes et légumières

Le programme de ce projet s’articule autour de 3 axes complémentaires, avec une approche multi-échelle et interdisciplinaire autour des technologies et des connaissances en protection des cultures par pulvérisation :

- Modélisation expérimentale des dépôts de traitements phytosanitaires en fonction de l’architecture du végétal en viticulture, arboriculture et cultures légumières.
- Réduction de la dérive et optimisation des dépôts de pulvérisation : mise au point et valorisation de méthodes d’évaluation des performances des pulvérisateurs viticoles, arboricoles et des nouvelles techniques d’application en vue d’une labellisation.
- Mise en place de plateformes “numériques” en condition de production pour une protection phytosanitaire de précision : DIGIFERMES® en viticulture et arboriculture

Partenaires : IRSTEA, IFV, Montpellier SupAgro, CTIFL


Unité Mixte Technologique IQUAR – Agrément du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 2017-2022

Unité Mixte Technologique IQUAR

Unité Mixte Technologique IQUAR – Agrément du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 2017-2022

L’Unité Mixte Technologique IQUAR « Innover pour améliorer la Qualité Après Récolte des fruits et légumes frais » a pour ambition de regrouper les principaux acteurs de la recherche sur la qualité post-récolte des fruits et légumes frais dans le but de :
- renforcer les échanges entre la recherche appliquée et la recherche académique, notamment sur les technologies de conservation post-récolte et la physiologie des fruits et légumes ;
- assurer un continuum entre les travaux pré et post-récolte sur l’élaboration et le maintien de la qualité ;
- profiter des compétences réciproques sur les fruits tempérés et tropicaux, notamment pour alimenter des stratégies commerciales d’importation et d’exportation de fruits et légumes.

Partenaires : Université d’Avignon, INRA, CIRAD, Cefel, La Morinière, Caté

Pour en savoir plus : lien vers le communiqué de presse


RMT Fertilisation en environnement (2014-2018)

RMT Fertilisation en environnement

Ce RMT porte sur l'élaboration de méthodes et outils pour la gestion des cycles biogéochimiques des éléments minéraux et le raisonnement de la fertilisation en agriculture, permettant de concilier des objectifs de production, de qualité des produits et de protection de l'environnement.

Porteur : ACTA.

Partenariat : En 2014, le RMT Fertilisation & Environnement était constitué de 32 partenaires, auxquels se sont ajoutés 2 partenaires associés en 2015 et 2016 : 8 établissements de recherche publique ou d’enseignement supérieur (dont 2 belges et un suisse), 9 Instituts Techniques Agricoles, 5 Chambres d’agriculture, 5 établissements d'enseignement technique agricole, Un groupe coopératif, Un laboratoire d’analyse des sols, 2 associations de recherche appliquée, de développement et de transfert.

Pour en savoir plus : http://www.rmt-fertilisationetenvironnement.org/


RMT Elicitra (2014-2018)

Elicitra

Le RMT Elicitra vise à comprendre, développer et promouvoir les stratégies basées sur le traitement des plantes avec des éliciteurs. Ce réseau rassemble des partenaires issus de la recherche académique et appliquée, des instituts techniques, des universités et lycées techniques, des chambres d’agriculture ainsi que des pôles de compétitivité.

Porteur : ARVALIS-Institut du végétal ;

Co-animation : Vegenov et INRA

Partenaires : 31 partenaires au total, des Instituts Techniques Agricoles, établissements de recherche publique ou d’enseignement supérieur, Lycées agricoles, Chambres d’agricultures, stations régionales d’expérimentations, centre de recherche et développement, pôle de compétitivité.

Pour en savoir plus : http://www.elicitra.org/


RMT Biodiversité et agriculture (2014-2018)

RMT Biodiversité et agriculture

Le RMT (Réseau Mixte Technologique) "Biodiversité et Agriculture" a comme objectif général de contribuer au développement et à la promotion de systèmes agricoles respectueux de l'environnement, fondés sur la biodiversité et les régulations naturelles qu'elle favorise, afin de répondre aux principes de l'agro-écologie.*

Les thématiques traitées :
- Régulation biologique des bioagresseurs
- Service de pollinisation et insectes pollinisateurs
- Méthodes d'évaluation de la biodiversité

Porteur : ACTA

Partenaires : 12 Instituts Techniques Agricoles, 15 Chambres d’agricultures, 12 acteurs de la recherche publique, 18 établissements d’enseignement technique agricole et enseignement supérieur, 8 autres structures (type associations, bureau d’études…)

Pour en savoir plus : http://www.rmt-biodiversite-agriculture.fr

  • » Article Infos-CTIFL "Le réseau mixte technologique "biodiversité et agriculture" fait son bilan à mi-parcours"


RMT Quasaprove (2014-2018)

RMT Quasaprove

Le réseau mixte technologique (RMT) Quasaprove a pour objectif d’améliorer la situation sanitaire en pré- et post-récolte des grandes productions végétales françaises (céréales, oléo-protéagineux, cultures légumières, filière cidricole et cultures biologiques).

Les actions du RMT visent à développer des interactions et synergies entre les partenaires du RMT qui sont acteurs du développement agricole, de la recherche et de l'enseignement, sur la thématique de la qualité et la sécurité des productions végétales de grande culture destinées en priorité à l’alimentation humaine et animale

Porteur : ACTA

Partenaires : instituts techniques agricoles et agro-industriels, chambres d'agriculture, coopératives, négoce agricole, INRA, FranceAgriMer, IPREM-LCABIE, ANSES, lycées agricoles, université de Pau et des Pays de l'Adour, Bordeaux Sciences Agro, ENSMIC Surgères

Pour en savoir plus :http://www.quasaprove.org


Le CTIFL porteur de projets de recherche nationaux

Matériel végétal

PNDAR MATERIEL VEGETAL - Programme National de Développement Agricole et Rural 2014-2020

PNDAR MATERIEL VEGETAL - Programme National de Développement Agricole et Rural 2014-2020

La connaissance en amont du comportement agronomique et de la qualité des variétés et des porte-greffe est le premier point d'entrée dans l'itinéraire et le système de culture. Cette connaissance s'établit en réseau d'expérimentation, pour une confrontation des résultats selon les conditions pédo-climatiques. La variabilité des résultats sur un itinéraire ou un système provient très fréquemment majoritairement du matériel végétal. Il est indispensable de pouvoir caractériser cette variabilité afin de comprendre et mesurer l'intervention des autres facteurs dans l'itinéraire ou le système de production.

L'évaluation des sensibilités des variétés aux maladies et ravageurs fait l'objet de recherche sur des dispositifs complémentaires aux précédents. Les performances des porte-greffe sont un point d'appui dans les évolutions de systèmes de culture, tant en fruits qu'en légumes et peuvent répondre à des enjeux sur les changements climatiques : résistance au stress hydrique...


Agroécologie et système de production

EAU-ZONE – Fonds FEADER 2017-2020

Comment adapter les pratiques agricoles pour aboutir à une amélioration de la qualité de l’eau en systèmes maraîchers?

L’objectif de ce projet est d’évaluer des systèmes de culture intégrant des pratiques culturales permettant de restaurer la qualité de l’eau via une limitation des pertes d’azote dans les eaux superficielles ou souterraines.

Le but premier est donc bien de développer des pratiques faciles à mettre en œuvre par les producteurs et rapidement diffusables dans les exploitations agricoles.

Il s’agit de travailler sur des systèmes diversifiés incluant céréales et légumes. Cette diversification doit permettre à la fois de limiter les pertes d’azote dans les cultures d’intérêt et pendant les périodes d’interculture, mais également l’emploi répété d’herbicides, notamment en culture de blé pour lesquels des phénomènes de résistance aux herbicides sont observés.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Chambre d’Agriculture 30, SUDEXPE CEHM, Arvalis

Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et du FEADER


FAN de BIO – Fonds FEADER 2017-2020

FAN de BIO – Fonds FEADER 2017-2020

Fruits A Noyau, développement d’un système Bio performant en Occitanie

Le projet répondra à trois objectifs :
- évaluer, décrire et identifier des variétés de fruits à noyau adaptées à la conduite en AB et correspondant aux attentes commerciales de la filière,
- explorer des nouveaux aspects de l’épidémiologie des monilioses et proposer des solutions alternatives innovantes qui s’inscriront dans l’itinéraire technique du producteur (produits alternatifs, protection physique, modification du climat de la parcelle).
- favoriser le transfert de ces nouvelles connaissances et outils techniques aux acteurs de la filière (de la production jusqu’à la commercialisation) notamment grâce à l’implication des techniciens de développement et à des actions de communication auprès de la filière fruits bio.

Porteur : CTIFL

Partenaires : INRA UERI Gotheron, CIVAMBIO 66, SUDEXPE SERFEL, Chambre d’agriculture Pyrénées Orientales, SICA CENTREX

Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et du FEADER


PALPuF – APR Néonicotinoïdes - 2018-2020

PALPUF – APR Néonicotinoïdes - 2018-2020

Exploitation des leviers biocontrôle et fertilisation pour la proposition de stratégies de Protection Alternatives contre les Pucerons du Fraisier

Le projet se propose de rechercher la ou les meilleures stratégies de protection du fraisier contre les pucerons, dans le but de supprimer l’usage des substances actives néonicotinoïdes suite à leur retrait. Les cultures précoces sont particulièrement exposées à ces ravageurs et représentent un créneau très vulnérable. Le projet PAlPuf met en oeuvre des expérimentations propres à deux leviers spécifiques : fertilisation et protection biologique. Enfin, l’expérimentation testera les combinaisons les plus performantes pour établir et proposer une stratégie de protection renforcée, associant une nutrition propice pour stimuler la défense du fraisier et limiter l’emprise des attaques de pucerons, et une utilisation d’alternatives basées sur le biocontrôle.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Koppert France, Invenio,

Avec le soutien financier de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB).


REGULEG – APR Néonicotinoïdes - 2018-2020

REGULEG – APR Néonicotinoïdes - 2018-2020

Contrôle des ravageurs des cultures légumières à l’aide de plantes de service

Les pucerons constituent un ravageur de premier ordre en cultures sous abri froid (aubergine, poivron), en cultures de laitue et en culture de fraise. Les cultures de printemps sous abri froid sont également attaquées par les aleurodes tandis que les thrips constituent également des ravageurs redoutables sur fraise. Pour lutter contre ces ravageurs, les producteurs ont souvent recours à la PBI ou à l’utilisation de néonicotinoïdes quand la situation l’exige. Cependant, l’efficacité de la PBI est souvent insuffisante et l’utilisation de néonicotinoïdes ne constitue pas une solution durable à long terme. Afin d’aider les producteurs de légumes à protéger leurs cultures contre les pucerons, les aleurodes et/ou les thrips, des stratégies de protection reposant sur l’utilisation de plantes de service telles que les plantes-ressources, les plantes-banque et/ou les plantes-piège sera élaborée et testée dans le cadre du projet REGULEG afin d’instaurer des méthodes de lutte durables.

Porteur : CTIFL

Partenaires : GDM - Chambre d'agriculture de la Vendée, Chambre d’Agriculture de la Vienne, Chambre d’Agriculture de la Dordogne, Chambre d’Agriculture du Loir et Cher, FREDON Nord Pas de Calais

Avec le soutien financier de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB).


REVATRA – ECOPHYTO 2 - 2018-2020

REVATRA – ECOPHYTO 2 - 2018-2020

Reconception du verger d’amandiers pour une transition réussie vers l’agro-écologie

L’objectif principal du projet est une baisse des intrants phytosanitaires de 60 à 80 % par rapport à la pratique actuelle (il n’y a pas d’IFT de référence en amandiers) selon les données climatiques de l’année. Ce niveau de rupture, important pour la culture va nécessiter une reconception du verger existant, associée à des leviers d’efficience et de substitution.

Porteur : CTIFL

Partenaires : La Pugère, Chambre d’Agriculture Bouches-du-Rhône

Avec le soutien financier de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB).


IMPULSE - Appel à Projets CASDAR (fonds FRB) – 2017-2020

IMPULSE - Appel à Projets CASDAR (fonds FRB)

IMPULsE : développement et Intégration de Méthodes innovantes pour la maîtrise des PUnaises en cultures Legumières

Les dégâts occasionnés par les punaises phytophages en cultures légumières sous abri et plein champ sont en augmentation depuis plusieurs années et peuvent conduire jusqu’à 90 % de pertes à la récolte. L’objectif du projet est de développer de nouvelles solutions de contrôle biologique et de proposer des stratégies de protection innovantes, fiables, rentables et pouvant répondre aux objectifs du plan Ecophyto II, ces stratégies devant intégrer l’ensemble des moyens disponibles.

Ce projet cible trois cultures légumières modèles (tomate, aubergine et chou) dont les résultats pourront bénéficier à d’autres espèces et à d’autres filières concernées e.g. les grandes cultures, vergers, horticulture ornementale.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Chambre d’Agriculture Lot-et-Garonne , CA Bouches-du-Rhône , APREL, INVENIO, GRAB, INRA Sophia, CBGP (Centre de Biologie pour la Gestion des Populations, INRA Montpellier), Lycée Agricole Sainte Livrade, Lycée Agricole Avignon, Koppert France Action réalisée avec le soutien par le Ministère chargé de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) et le Ministère en charge de ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM)et de l’Agence Française pour la Biodiversité.


AGRECOMel – Appel à projets ECOPHYTO DEPHY EXPE – 2019 - 2024

AGRECOMel – Appel à projets ECOPHYTO DEPHY EXPE – 2019 - 2024

Transition vers des systèmes AGRo-ECOlogiques innovants en culture du Melon

Les objectifs poursuivis par ce projet sont de protéger durablement les cultures de melon grâce à une gestion agro-écologique des systèmes de culture, et de réaliser une économie substantielle des intrants phytopharmaceutiques les plus problématiques. L’effort principal sera réalisé sur la culture de melon, mais l’ensemble du système sera considéré. L’objectif de réduction d’IFT chimique envisagé varie entre 60% et 100%, sans emploi de produits classés CMR (Cancérogène, mutagène, reprotoxique). Sa réalisation implique la gestion des intercultures, la diversification des rotations, ainsi que la mise en œuvre d’un ensemble de techniques préventives et de leviers agro-écologiques. Il s’agira de proposer des systèmes de cultures économiquement viables permettant un maintien des rendements, de la qualité et de la compétitivité des entreprises.

Porteur : CTIFL

Partenaires : APREL, SUDEXPE, CEFEL, INVENIO, ACPEL, réseau FERME
Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Office Français pour la Biodiversité (OFB).


Mirage : Appel à projets CASDAR Recherche technologique – 2019-2022

Mirage : Appel à projets CASDAR Recherche technologique – 2019-2022

Mise au point d’un système de vision et d’analyse de l’activité des arthropodes prédateurs en vue de quantifier leur rôle dans la régulation naturelle des insectes ravageurs des cultures.

Le projet prévoit la mise au point d’une caméra haute définition et d’un logiciel d’analyse d’images incorporant des algorithmes permettant le tri des vidéos et photographies informatives, l’enregistrement des actes de prédation et la disparition des proies, ainsi que la classification des organismes prédateurs. Les proies sont les principaux ravageurs des cultures annuelles et pérennes, qui seront filmés au champ lors de leur phase immobile ou fixe. Les données collectées par cet outil serviront à l’étude et la quantification de la régulation naturelle des ravageurs. Les applications seront évaluées dans la mise en évidence de l’effet des pratiques et des aménagements agro-écologiques sur la régulation naturelle, dans l’enseignement et la sensibilisation des agriculteurs sur le rôle de la biodiversité fonctionnelle, ainsi que son potentiel dans la gestion des cultures.

Porteur : CTIFL

Partenaire : ARVALIS Institut du Végétal, Institut Français des Productions Cidricoles (IFPC), Institut français de la Vigne (IFV), ASTREDHOR, ADVANSEE, WIPSEA, INRAE Grignon, EPLEFPA


ECOPECHE2 – ECOPHYTO DEPHY EXPE – 2019 - 2024

ECOPECHE2 – ECOPHYTO DEPHY EXPE – 2019 - 2024

Conception et évaluation multisite de vergers de pêche-nectarine très économes en produits phytosanitaires

La protection des vergers de pêche-nectarine nécessite un nombre de ravageurs, maladies et adventices. En mode de production conventionnel, les Indices de Fréquence de Traitement (IFT) se situent généralement entre 15 et 35 (IFT total de 21,4 ; 70ième percentile, Agreste les Dossiers n°341) mais avec une forte variabilité selon les années climatiques, les régions et les groupes variétaux. Dans le cadre du projet EcoPêche 2, il s'agit de consolider et de proposer à la filière des références sur des systèmes de culture à bas ou très bas niveaux d'intrants en évaluant les conséquences sur les aspects agronomiques, socio-économiques et environnementaux.

Porteur : CTIFL

Partenaire : SEFRA, la SICA CENTREX, la station Sud Expé, l'INRA EPSH Avignon
Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Office Français pour la Biodiversité (OFB).


DECILeg : Appel à projets ECOPHYTO National– 2019 – 2022

DECILeg : Appel à projets ECOPHYTO National– 2019 – 2022

Capitalisation de règles de décision pour les systèmes de culture légumiers

Afin de répondre à une pression sociétale croissante, la filière française des légumes est engagée depuis longtemps dans une démarche de réduction des intrants. Les agriculteurs, conseillers et expérimentateurs mettent en place des pratiques alternatives qui sont basées sur une multitude de règles de décision (RdD) n’ayant à ce jour jamais été capitalisées. L’enjeu du projet DECIleg est de caractériser, collecter, formaliser et rendre accessibles ces RdD, en sélectionnant celles qui sont à même de contribuer à une baisse d’IFT hors biocontrôle d’au moins 50%. La caractérisation des RdD consistera à définir sur quelles espèces et éléments des itinéraires techniques elles portent, et qui les a élaborées. Les détenteurs de l’expertise recherchée seront rencontrés pour chaque espèce cultivée, afin de collecter et de formaliser l’ensemble des RdD existantes. Elles seront capitalisées dans GECO, un outil numérique collaboratif d’échange de connaissances dédié à la transition agroécologique. Ce support numérique permettra de partager les RdD avec un maximum d’utilisateurs potentiels que sont les agriculteurs, conseillers, enseignants, expérimentateurs et chercheurs. Il est également envisagé de diffuser les connaissances capitalisées au travers des formations Certiphyto voire des Bulletins de Santé du Végétal. Un travail de mise à jour des RdD sera initié durant le projet et poursuivi sur le long terme, afin de prendre en compte l’évolution des techniques agricoles et l’avancée des travaux de recherche et d’expérimentation dans le domaine de la protection intégrée des cultures. A terme, le projet DECIleg permettra de renforcer la cohérence et la robustesse des systèmes de culture économes en intrants, tout en permettant un progrès technique des agriculteurs et de leurs conseillers.

Porteur : CTIFL

Partenaires : ACTA, Chambre d’agriculture de Bretagne (CRAB), INRAE Rennes, Direction générale de l’agriculture et de l’alimentation (DGAL), Légumes de France
Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Office Français pour la Biodiversité (OFB).


REPULSE : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2020-2023

REPULSE : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2020-2023

Protection des cultures légumières à l’aide de plantes répulsives/dissuasives

Le projet REPULSE se propose de mettre au point et d’évaluer des associations de plantes exerçant un effet de répulsion ou de dissuasion vis-à-vis des thrips, des pucerons et des mouches sur cultures légumières, permettant de limiter le recours aux insecticides de synthèse. Il sera réalisé grâce à un partenariat innovant et une démarche de travail originale combinant tests de comportement, analyse des Composés Organiques Volatiles (COV) émis par les plantes, caractérisation du paysage olfactif des cultures, expérimentations au champ et analyses sociologiques. Les résultats permettront d’élaborer et d’évaluer des stratégies de protection innovantes.

Porteur : CTIFL

Partenaires : INRA PSH, INRA IGEPP, Université de Tours (unité de sociologie CETU-ETIcS), ITEIPMAI, CMO (SAVEOL), Terre d’essais, LCA, ACPEL, lycée agricole du Fresne, Agrocampus Ouest – Centre d’Angers


PNDAR AGROÉCOLOGIE - Programme National de Développement Agricole et Rural – 2014-2020

PNDAR AGROÉCOLOGIE - Programme National de Développement Agricole et Rural – 2014-2020

Cette action vise avant tout à mieux comprendre le fonctionnement des systèmes en cultures fruitières et légumières et à être en capacité d’évaluer les différents services écosystémiques qui peuvent être valorisés par la production agricole.

Elle s’appuie sur des dispositifs d’expérimentation systémiques et factoriels permettant une approche intégrée de la santé des plantes, une réduction des intrants (fertilisants, produits phytosanitaires,…) et des externalités négatives (GES, qualité de l’air et de l’eau) et sur les techniques d’associations culturales et de rotations en cultures légumières.


PNDAR AGRICULTURE BIOLOGIQUE - Programme National de Développement Agricole et Rural –2014-2020

PNDAR AGRICULTURE BIOLOGIQUE - Programme National de Développement Agricole et Rural –2014-2020

Les principaux axes travaillés dans le PNDAR pour la période 2014-2020 porteront sur : la connaissance des bioagresseurs, et le travail sur les maladies ou ravageurs les plus problématiques en AB, le matériel végétal et la sensibilité aux maladies, les techniques culturales et systèmes de culture appliqués à l’AB, la nutrition des plantes au moyen de fertilisants organiques.

En lien avec l’action agro-écologie et l’animation de la cellule nationale Ecophyto, l’objectif est aussi de proposer, dans la programmation 2014-2020, l’étude de systèmes innovants en AB.


PNDAR BIODIVERSITÉ FONCTIONNELLE - Programme National de Développement Agricole et Rural –2014-2020

PNDAR BIODIVERSITÉ FONCTIONNELLE - Programme National de Développement Agricole et Rural –2014-2020

Les études du CTIFL se situent principalement à l’échelle de l’exploitation et de la parcelle, et des aménagements qui peuvent être réalisés par les producteurs, avec des ponts vers les travaux de recherche qui explorent l’aménagement du paysage et ses incidences à l’échelle du territoire.

La question de la fonctionnalité, c’est-à-dire des services rendus à la production par la biodiversité, en termes de régulation des populations de ravageurs menaçant les cultures, nécessite de poursuivre les investigations d’amont sur l’appréciation qualitative et quantitative de cette régulation. L’étude des flux d’auxiliaires est prévue en cultures légumières, de façon à mesurer l’effet des infrastructures agro-écologiques sur la présence effective des auxiliaires dans les cultures et à élaborer des stratégies de lutte biologique par conservation efficaces.


ECOPHYTO POMME – Appel à Projets ECOPHYTO – 2012-2018

Réseau national EXPE Ecophyto Pomme : Evaluation multi-sites de systèmes innovants de production de pommes, visant la réduction d’emploi des produits phytosanitaires

ECOPHYTO POMME – Appel à Projets ECOPHYTO – 2012-2018

Une évaluation de systèmes de production de pomme intégrant des moyens et techniques innovants de protection contre les bio-agresseurs, d’entretien du sol et de maîtrise de la charge sera menée dans ce projet, au sein d’un réseau multi-sites, s’appuyant sur le réseau national d’expérimentation coordonné par le CTIFL. L’objectif est de proposer un système permettant de réduire l’usage des produits phytosanitaires d’au moins 50% et qui reste viable pour le producteur. Les variétés résistantes, la protection par filet et bâche anti-pluie, l’emploi de produits dits « alternatifs » ou « complémentaires », l’aspersion sur frondaison par équipement fixe, la mécanisation, la production en AB sont des pistes qui seront travaillées dans le cadre de ce projet.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Cefel, Cehm, Invenio, La Morinière, La Pugère

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture/ de l’écologie, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto


ECOPHYTO GEDUBAT – Appel à Projets ECOPHYTO – 2012-2018

Innovations techniques et variétales pour une GEstion DUrable des BioAgresseurs Telluriques dans les systèmes maraîchers sous abris

ECOPHYTO GEDUBAT – Appel à Projets ECOPHYTO – 2012-2018

L'objectif du projet GEDUBAT est de proposer aux producteurs des systèmes de culture combinant des pratiques améliorantes pour la gestion des bioagresseurs (champignons et/ou nématodes à galles) et permettant de diminuer l'IFT. Les résultats seront validés et diffusés notamment au travers d'une collaboration avec deux réseaux FERME

Porteur : CTIFL

Partenaires : INRA, UE0411 Domaine Expérimental Alenya-Roussillon, GRAB, APREL, INVENIO, lycée agricole de Sainte-Livrade

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture/ de l’écologie, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto


ECOPHYTO CAPRED – Appel à Projets ECOPHYTO – 2013-2019

CAPReD : Cerisier Abricotier Pruniers - Réduction des intrants et Durabilité des systèmes de production

ECOPHYTO CAPRED – Appel à Projets ECOPHYTO – 2013-2019

Ce projet ambitionne de concevoir et évaluer des systèmes de production innovants pour les cultures de cerisier, abricotier et pruniers pour réduire d’au moins 50% les intrants phytosanitaires tout en maintenant la durabilité des productions. Ils intègrent un ensemble de moyens et techniques pour la protection contre les bioagresseurs, la gestion et l’entretien du sol, l’irrigation et la fertilisation, la conduite des arbres…, qui proposeront une vraie rupture avec les conduites traditionnelles et seront implantés sur des sites diversifiés et complémentaires.

Porteur : CTIFL

Partenaires : BIP, Inra, Cefel, Centrex, Serfel, La Pugère, La Tapy, Sefra, Arefe

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture/ de l’écologie, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto


Santé des plantes et biocontrôle

CREATIVE – Appel à Projets CASDAR – 2018-2021

Développement d’outils de Caractérisation et de détection des champignons présentant des Risques Émergents sur fruitiers à pépins : AlTernarIa spp. et VEnturia spp

CREATIVE  – Appel à Projets CASDAR – 2018-2021

Le projet CREATIVE vise à optimiser la lutte contre des bioagresseurs des arbres fruitiers à pépins par l’acquisition de connaissances sur deux genres majeurs de champignons pathogènes : Venturia spp. et Alternaria spp. Les objectifs du projet CREATIVE visent in fine à optimiser au verger la maîtrise de ces maladies impliquant plusieurs espèces émergentes sur feuilles et sur fruits.

Porteur : CTIFL

Partenaires : ANSES Laboratoire de la Santé des Végétaux, ANSES Laboratoire de Lyon, INRA UMR 1345-IRHS, FREDON Rhône Alpes, Lycée agricole de Valence

Action réalisée avec le soutien par le Ministère chargé de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF) et le Ministère en charge de ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM) et l’Agence Française pour la Biodiversité


Peptides Anti-microbiens – Appel à Projets CASDAR – 2017-2018

Evaluation d’un moyen de bio-contrôle innovant vis-à-vis des bactérioses : les peptides antimicrobiens, de la recherche fondamentale à la pratique

Peptides Anti-microbiens  – Appel à Projets CASDAR – 2017-2018

L’objectif principal de ce projet est d’évaluer l’intérêt et l’efficacité d’une technique innovante, les Peptides AntiMicrobiens (PAMs), vis-à-vis des bactérioses phytopathogènes. Ce projet devra permettre d’obtenir des informations sur : l’efficacité des PAMs comme moyen de bio-contrôle vis-à-vis des bactérioses des fruits et légumes et leurs possibilités d’application pratique sur le végétal.

Porteur : CTIFL

Partenaires : INRA Bordeaux équipe Mollicutes

  • » Article Infos CTIFL « Potentiel des peptides antimicrobiens pour lutter contre les bactérioses - une nouvelle étude sur l’efficacité est lancée »

PULVEFIX – Appel à Projets CASDAR – 2015-2019

PulVéFix, développement et évaluation d'un nouveau mode d'application des produits phytosanitaires en vergers de pommiers par un système de pulvérisation fixe sur frondaison

PULVEFIX – Appel à Projets CASDAR – 2015-2019

Un nouveau mode d’application par système fixe sur frondaison permettant de s’affranchir de l’utilisation du pulvérisateur pourrait-il répondre aux exigences réglementaires, sociétales environnementales et techniques d’aujourd’hui ? C’est ce à quoi se propose de répondre ce projet qui vise à développer une technique innovante d’application des produits phytosanitaires en verger via un système fixe équipé de micro-asperseurs.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Netafim France, La Morinière, Cefel, Réseaux Dephy ferme

  • » Article Infos CTIFL « Appliquer autrement les produits phytosanitaires - lancement du projet casdar pulvéfix »


AVENTURIA – Appel à Projets CASDAR – 2014-2018

Détection précoce des maladies fongiques : tavelure du pommier et anthracnoses du noyer par imagerie hyperspectrale

AVENTURIA – Appel à Projets CASDAR – 2014-2018

L’objectif général du projet vise à proposer un outil de détermination précoce au plus près de l’infection, sur les feuilles, des maladies fongiques, en utilisant une caméra hyperspectrale. Cet outil permettra d’apporter des informations pertinentes pour la prise de décision concernant la lutte contre les maladies fongiques au verger, et de limiter les intrants phytosanitaires.

Porteur : CTIFL

Partenaires : Laboratoire IMS (Bordeaux Sciences Agro, ADERA), IRSTEA


PULVARBO – ONEMA – 2015-2020

PULVARBO, la pulvérisation en arboriculture fruitière : un levier pour réduire les intrants

PULVARBO – ONEMA – 2015-2020

Ce projet porte sur 3 grandes thématiques, l’adaptation des doses et des volumes pulvérisés à la végétation, l’amélioration de la qualité d’application pour une meilleure maîtrise de la dérive et le développement de nouvelles techniques d’application.

Porteur : CTIFL

Partenaires : IRSTEA, IFPC, La Morinière, le Cehm, Invenio, le Cefel, la Pugère, INRA UMR AGAP équipe AFEF

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture / de l’écologie, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto


SCLEROLEG – Appel à Projets CASDAR – 2013-2016

Protection intégrée des cultures légumières vis-à-vis du Sclerotinia : comprendre le pathogène et ses processus épidémiologiques clefs pour combiner et maîtriser les modes de gestion économes en intrants phytosanitaires

SCLEROLEG – Appel à Projets CASDAR – 2013-2016

Ce projet a pour objectif de proposer aux producteurs de légumes des stratégies de protection combinant différentes techniques pour une meilleure maîtrise des Sclerotinia en s’appuyant sur de solides connaissances du pathogène et de ses processus épidémiologiques. Le projet portera sur quatre cultures de plein champ : la carotte, les haricots, le melon et la chicorée witloof

Porteur : CTIFL

Partenaires : INRA (Centre de Rennes et Centre PACA), Cetiom (Centre de Grignon), Unilet, Stations régionales (Cefel, Invenio, Acpel, APEF, Sileban)


Rhizodia – Appel à Projets ECOPHYTO Pour et Sur le Plan Ecophyto 2 – 2016-2018

Tests de régulation de populations de cochenilles diaspines en culture de cassis par lâchers d’une coccinelle coccidiphage Rhizobius lophantae et transposition à d’autres cultures fruitières concernées par des cochenilles diaspines

Rhizodia – Appel à Projets ECOPHYTO Pour et Sur le Plan Ecophyto 2 – 2016-2018

Les cochenilles diaspines peuvent provoquer sur les espèces cultivées pérennes des dégâts très préjudiciables au niveau des rendements et de la durée de vie de la culture concernée. Au travers d’un exemple de lutte biologique contre un bioagresseur généraliste, ce projet propose de développer une méthode de test d’efficacité d’un auxiliaire par une approche multisite sur l’une des filières touchées.

Porteur : CTIFL

Partenaires : CA Côte d'or, La Morinière, INRA Sophia Antipolis, Koppert, AFIDEM

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture/ de l’écologie, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto


Cynips du châtaignier – Appel à Projets CASDAR – 2012-2014

Le Cynips du châtaignier : mise en œuvre et développement de la maîtrise de ce ravageur par des moyens de biocontrôle

Cynips du châtaignier – Appel à Projets CASDAR

L’objectif de ce projet est de :
- Mettre en œuvre une stratégie de lutte biologique avec Torymus sinensis sur l’ensemble du territoire national au fur et à mesure de l’apparition des nouveaux foyers
- Tester la résistance des nouvelles sélections de châtaignier

Porteur : CTIFL

Partenaires : CA 07, OEIR SUAMME, INVENION 24140 Douville, FDGDON Drôme, FREDON PACA, FREDON Languedoc Roussillon, FREDON Limousin

» Article Innovations Agronomiques 55 (2017), 121-133
» https://www.youtube.com/watch?v=XkMVhQAKfy0&list=UUPGBalfwSOktQWCbdltNUqw&index=6
» Article Infos-CTIFL « Le cynips du châtaignier »


DS² – Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2019-2022

Drosophila suzukii : développper des stratégies de gestion efficaces, économiquement viables et durables

DS² – Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2019-2022

Le projet DS² a pour but de développer et transmettre rapidement aux producteurs des outils et des stratégies de protection efficaces, durables et économiquement viables contre Drosophila suzukii. L’objectif est de sécuriser les productions et de diminuer l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse. Une méthode de lutte biologique par acclimatation et un outil d’aide à la décision, qui présentent un intérêt pour toutes les cultures impactées, seront développés. Des méthodes de protection innovantes telles que les filets verticaux et les plantes pièges seront étudiées. Elles seront intégrées à des stratégies pour deux cultures modèles : la cerise pour l’arboriculture et le plein champ, la fraise pour les cultures sous abri.

Porteur : CTIFL

Partenaires : APREL, Chambre d’Agriculture des Alpes-Maritimes, EPLEA Louis Giraud, INRAE Sophia-Antipolis, La Tapy, SudExpe, Université de Picardie

» Article Infos TIFL : Rencontre technique protection cerisier. Quelles solutions face aux ravageurs ?.


LABEL : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2018-2020

Evaluation de la Lutte physique par Aspiration pour le contrôle des Bio-agrEsseurs en cultures Légumières sous-abri

LABEL Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2018-2020

La protection biologique intégrée (PBI) s’est largement répandue au sein des cultures légumières sous abris pour contrôler les populations de ravageurs et protéger les cultures. Cette stratégie fait appel à la combinaison de différentes méthodes de protection : physique, biologique, génétique et s’appuie en dernier recours sur la protection phytosanitaire classique. Pour la filière, l’enjeu est de disposer d’une technique efficace contre certains ravageurs très problématiques. La lutte physique présente l’avantage d’être complémentaire avec le PBI, et de pouvoir s’appliquer à différents ravageurs et différentes cultures légumières palissées. L’objectif du projet est double : (i) dans un premier temps, cerner le niveau d’efficacité et valider l’effet d’une intervention physique régulière sur la population de ravageur, mais aussi d’auxiliaires de cultures conduites en PBI par des comptages précis , puis dans un deuxième temps, déterminer les modes d’intervention les plus efficaces dans une stratégie de Protection Biologique Intégrée et évaluer les fréquences nécessaires de passage ; (ii) puis d’évaluer les coûts de cette méthode de lutte pour donner une information complète aux producteurs sur la faisabilité technico-économique de la lutte physique par aspiration et les pistes d’amélioration

Porteur : CTIFL


THERMOFRUIT : Appel à projets CASDAR Semences et sélection végétale– 2019-2021

Thermothérapie à l’eau chaude pour assainir et protéger les ressources génétiques et les pieds-mères de multiplication des virus, phytoplasmes et bactéries endogènes – preuve de concept

THERMOFRUIT : Appel à projets CASDAR Semences et sélection végétale– 2019-2021

Ajouter une étape de traitement par la chaleur du matériel fruitier multiplié pour renforcer la lutte contre des maladies épidémiques ou émergeantes, tel est l’objectif du projet ThermoFruit. Les multiplicateurs de matériel fruitier comme les centres de ressources biologiques sont en effet de plus en plus sollicités pour produire et maintenir du matériel sain. Outre les solutions existantes d’analyses, de traçabilité du matériel et de certification, le projet ThermoFruit propose d’évaluer la faisabilité du traitement à l’eau chaude pour l’assainissement de matériels fruitiers multipliés et échangés sur le territoire français. Après avoir évalué dans un premier temps l’impact du traitement sur les tissus végétaux, l’effet du traitement sur plusieurs pathogènes fruitiers préoccupants pour la filière sera testé. Une évaluation de la mise en œuvre à large échelle sur le territoire sera également examinée.

Porteur : CTIFL

Partenaires : CTIFL, INRAE PACA - GAFL, INRAE Bordeaux - UE Arboricole de Bordeaux & CRB Prunus, INRAE Angers-Nantes & CRG Fruits à pépins, INRAE Corse – UE Citrus CRG Citrus, CEP INNOVATION


CERATIS CORSE : Appel à projets ECOPHYTO Recherche Innovation– 2019 – 2022

Gestion Territoriale de la Ceratite en Corse par la Technique de l’Insecte Stérile

CERATIS CORSE :  Appel à projets ECOPHYTO Recherche Innovation– 2019 – 2022

Le projet CeraTIS Corse a pour objectif principal d'identifier les leviers techniques, écologiques et socio-économiques pour un déploiement durable. Il repose sur une opération pilote de lâchers de mâles stériles sur un site de 800 ha comprenant une mosaïque de cultures d’agrumes et fruits d’été. Celle-ci est accompagnée d’activités de recherche visant à mieux comprendre l’environnement écologique (dynamiques de population en jeu en fonction du paysage et de la phénologie des cultures) afin de proposer les modalités de lâchers de mâles stériles adaptées, d’en simuler et analyser l'effet. Un deuxième axe étudie l’environnement socio-économique qui permettrait l’adoption et le succès d’un programme à l’échelle du territoire (perception, identification des acteurs, évaluation technico-économique). Cette approche interdisciplinaire permettra de fournir aux différents porteurs d'enjeux, les informations nécessaires pour considérer l’intégration de la TIS dans la gestion territoriale de ce ravageur : projections de l’effet de la TIS à long-terme sur les populations de Ceratites sur le site étudié, propositions de dispositifs opérationnels pour le territoire.

Porteur : CTIFL

Partenaires : AREFLEC, CIRAD (UMR AMAP), INRAE PACA (UMR ISA), Université Côte d'Azur (UCA) - Gredeg Umr 7321

Ce projet bénéficie d’un soutien financier de l’Office Français pour la Biodiversité (OFB).


ACOR : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2020-2023

Améliorer l’utilisation des punaises prédatrices et concevoir des pratiques Agroécologiques pour le COntrôle des Ravageurs aériens en cultures maraichères

ACOR : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2020-2023

Le but du projet ACOR est de contribuer à la réduction des insecticides dans les systèmes où la culture principale est la tomate grâce à des méthodes basées sur l’utilisation de couples « Plante de services - Prédateurs mirides ». Le projet veut accroître la diffusion de cette méthode auprès des producteurs en sol et la développer pour la culture hors sol où aucun travail n’a été initié. Le projet ambitionne aussi de développer un nouvel auxiliaire miride Dicyphus errans pour compléter l’action de Macrolophus pygmaeus déjà disponible et largement utilisé. Il s’agit de favoriser ces prédateurs sur l’exploitation afin de disposer d’une population importante, installée très tôt dans la saison culturale. Ceci permettra de protéger précocement et durablement les cultures contre les aleurodes et d’autres ravageurs clés dont Tetranychus urticae et Tuta absoluta. Enfin, le projet vise à réduire les capacités d’installation de Nesidiocoris tenuis, ravageur constituant actuellement une impasse technique critique, en augmentant la capacité de compétition des prédateurs mirides étudiés.

Porteur : CTIFL

Partenaires : APREL, APREL, Chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône (CA13), GRAB, INRAE PACA : Institut Sophia Agrobiotech, SAVEOL NATURE / Coopérative Maraîchère de l’Ouest, Terre d’essais, Lycée agricole de Fontlongue


ACTIFOL : Appel à projets CASDAR Semences et sélection végétale– 2020-2023

Amélioration des Connaissances sur la Transmission, l’épIdémiologie et la gestion de Fusarium oxysporum f.sp lactucae

ACTIFOL : Appel à projets CASDAR Semences et sélection végétale– 2020-2023

Dans ce projet, le but est d’approfondir les connaissances de la situation dans les principaux bassins de production Français et Européens (Royaume-Uni, Irlande, Benelux, Italie, Espagne, Portugal). Une étude de la diversité des isolats Européens est indispensable du fait notamment de la présence de la race 1 aussi bien au Nord qu’au Sud de l’Europe, qui pose question sur son évolution génétique. Les objectifs de ce projet sont de réaliser une cartographie de la présence de la fusariose de la laitue (Fusarium oxysporum f.sp. lactucae - Fol) en France et en Europe, de constituer d’une collection d’isolats afin de mieux connaître la diversité de Fol. En fonction des résultats du projet, une proposition de modification du tableau d’hôtes différentiels (publié sur le site internet de l’ISF : Fédération internationale des semenciers) pourra être soumise à l’ISF. Il est également important de comprendre l’influence des conditions édaphiques et microbiologiques favorables au développement de Fol mais aussi l’influence de la température sur le spectre de virulence de Fol. Par ailleurs une évaluation de la possibilité de conservation de l’inoculum de Fol dans les adventices et cultures représentatives des rotations maraîchères, l’évaluation de la possibilité de transmission de la fusariose de la laitue par les semences, le recensement et des tests de différentes méthodes de protection alternatives contre la fusariose de la laitue devront être effectués.

Porteur : CTIFL

Partenaires : APREL, GEVES, CA06 (Chambre d’agriculture des alpes maritimes)

» Article Infos CTIFL : La fusariose de la laitue : un pathogène émergent en plein champ et sous abri.


SUPOR : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2020-2023

Stratégies de protection contre les pUnaises phytophages en vergers de POmmiers et poiRiers

SUPOR : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2020-2023

Les dégâts imputés aux punaises phytophages sont en recrudescence depuis plusieurs années en cultures légumières et en arboriculture. Dans le cas de la filière pommes et poires, les dégâts peuvent entraîner une forte dépréciation de la récolte. Lorsque les piqûres sont précoces, elles entraînent une importante déformation des fruits par de profondes dépressions, mais les dégâts les plus problématiques sont observés tardivement à l’approche de la récolte et peuvent entraîner des pertes commerciales importantes en cas d’attaque massive. Par ailleurs, l’espèce invasive Halyomorpha halys ou « punaise diabolique » est désormais présente sur tout le territoire français. En 2019, d’importants dégâts imputés à cette punaise ont été observés dans des vergers de poiriers et pommiers en Savoie. Les stratégies de lutte insecticides contre les punaises sont insuffisantes que ce soit en production intégrée ou en agriculture biologique. En effet les insecticides sont surtout efficaces sur les stades larvaires des punaises. L’objectif du projet SUPOR financé par FranceAgriMer est donc d’évaluer des méthodes de protection afin de lutter efficacement contre ces ravageurs. Sa réalisation repose sur deux grands axes de travail divisés en quatre actions opérationnelles. D’une part l’amélioration de la connaissance des espèces problématiques et la recherche d’ennemis naturels (prédateurs ou parasitoïdes). Et d’autre part l’évaluation et l’application en système de production de stratégies de protections : technique de piégeage, barrières physiques, utilisation de plantes de service, combinaison de méthodes. Les principales espèces étudiées dans ce projet sont de la famille des Pentatomidae (Palomena prasina, Raphigaster nebulosa, Halyomorpha halys) et des Coreidae (Coreus marginatus et Gonocerus acuteangulatus)

Porteur : CTIFL

Partenaires : SudExpe, La Morinière, La Pugère, INRA PACA, CIASMB

» Article infos CTIFL : Les punaises phytophages en verger de fruits à pépins - Enseignements et perspectives du projet SUPOR.


CARPOTIS NOIX : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2020-2023

Protection contre le CARPOcapse par la Technique de l’Insecte Stérile en verger de noyers

CARPOTIS NOIX : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2020-2023

Le projet a pour but d’évaluer la faisabilité technique, économique et sociétale, de l’intégration de la technique de l’insecte stérile (TIS) pour la protection du verger de noyer contre le carpocapse. Cette technique consiste en des lâchers réguliers et inondatifs de l’insecte cible stérilisé afin d’induire progressivement une diminution des populations sauvages, via la ponte d’œufs stériles à chaque génération. Il fait suite aux premières démarches initiées depuis 2017 conjointement avec les professionnels de la filière et les organismes de recherche concernés et se propose de répondre aux attentes exprimées par différentes parties prenantes lors d’une enquête de perception menée en 2018. L’objectif principal est la proposition d’une stratégie économiquement viable en concertation avec les acteurs de terrain permettant une diminution forte des populations de carpocapses et leur maintien sur le long terme, à un niveau acceptable de dégâts occasionnés aux cultures. Grâce à cette approche préventive de gestion des populations du ravageur, combinable à d’autres moyens de lutte biologique et de biocontrôle, l’objectif est de viser une diminution drastique du recours aux produits phytopharmaceutiques. L’efficience de cette technique en comparaison à la confusion sexuelle sera évaluée sur 3 années, avec l’appui de modèles de suivis des populations sauvages de carpocapses. Pour répondre aux attentes des nuciculteurs, une analyse coûts-bénéfices et des scénarios d’intégration de la TIS dans une gestion régionale seront proposés. Des actions de concertation et d’information seront menées afin d’intégrer les différents acteurs locaux dans cette démarche. Enfin, un suivi de l’effet des lâchers massifs et répétés d’insectes stériles sur la chaîne trophique sera conduit pour apporter des éléments de réponse aux questionnements évoqués par différentes parties prenantes concernant l’impact sur l’écosystème de cette technique.

Porteur : CTIFL

Partenaires : SENuRA (Station d'expérimentation Nucicole Rhône-Alpes), l’INRAE d’Avignon


CARIBOU : Appel à projets CASDAR recherche technologique– 2021-2022

Développement d’Outils Innovants de Caractérisation et de détection des Botryosphaeriaceae responsables du Dépérissement du Noyer

CARIBOU : Appel à projets CASDAR recherche technologique– 2021-2022

Depuis quelques années on constate une recrudescence de dépérissements dans la noyeraie française, associés à des chancres, des mortalités d’arbres et des dégâts sur fruits. Parmi les agents pathogènes isolés, les Botryosphaeriaceae apparaissent comme majoritaires. Cette famille est déjà connue pour son fort impact sur la production de noix aux Etats-Unis, premier producteur mondial, mais aussi en France et dans le monde sur d’autres cultures fruitières (pommier, vigne, …) et certaines espèces seraient liées au changement climatique. En France, pour répondre à l’inquiétude de la profession sur le devenir des vergers, on doit être en mesure d’évaluer l’impact de ces maladies en recrudescence, caractériser les espèces impliquées et les quantifier. Face à la difficulté de reconnaissance des symptômes au terrain, seule la mise au point d’outils de détection innovants, spécifiques et rapides permettra à l’issue du projet de lancer les recherches sur les conditions d’infection et les moyens de protection efficaces et durables.

Porteur : CTIFL

Partenaires : CTIFL, Station Expérimentale de Creysse, LUBEM-UBO, SENuRA


SIMPA : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2021-2024

Systèmes Innovants utilisant la combinaison de leviers agroécologiques pour Maitriser les Pucerons des Arbres fruitiers

SIMPA : Appel à projets CASDAR Innovation et Partenariat – 2021-2024

Le projet SIMPA a pour objectif d’évaluer l’efficacité et la robustesse de leviers agroécologiques : plantes de service, extraits végétaux appliqués, produits de biocontrôle, barrières physiques, dans le cadre de la protection contre les pucerons des arbres fruitiers (pommiers et pêchers). Ces techniques seront testées puis intégrées dans des systèmes de production à bas intrants et feront l’objet d’une évaluation technico-économique afin de déterminer leur faisabilité opérationnelle. Les caractéristiques répulsives et biocides de ces extraits de plantes ainsi que des plantes de services seront mises en évidence par des méthodes innovantes de captation des composés organiques volatils (COV) émis.

Porteur : CTIFL

Partenaires : CTIFL, INRAE unité PSH, Chambres d’agriculture du Gard (CA 30) et de l’Hérault (CA 34), CEFEL, La Morinière, La Pugère, SudExpé, Le verger expérimental de Poisy


Itinéraires techniques en commercialisation

D2BIOFRUITS – Appel à Projets CASDAR – 2013-2017

Développement de méthodologies d'évaluation des pertes post-récolte et étude de l’efficacité de procédés compatibles avec l'agriculture BIOlogique pour Désinfecter et Désinsectiser les FRUITS

D2BIOFRUITS – Appel à Projets CASDAR – 2013-2017

Ce projet porte sur le développement de méthodologies d'évaluation des pertes post-récolte et étude de l’efficacité de procédés compatibles avec l'agriculture BIOlogique pour Désinfecter et Désinsectiser les FRUITS. Les espèces travaillées sont la châtaigne, le raisin de table, la mangue et la pêche.

Porteur : CTIFL

Partenaires: Cirad, Université d’Avignon (UAPV), Domaine expérimental La Tapy ; Lycée d’enseignement agricole EPLEFPA Saint-Paul à La Réunion ; ProNatura, S.A.R.L. Reuse, Xeda et Koppert


FreshQualiTom – Appel à projets CASDAR recherche technologique– 2020-2023

Impact du froid sur les qualités commerciales, organoleptiques et nutritionnelles de la tomate, au cours du circuit logistique

FreshQualiTom – Appel à projets CASDAR recherche technologique– 2020-2023

La tomate, légume préféré des Français, est souvent source de déception gustative pour les consommateurs. Partant de l’hypothèse que des pratiques de refroidissement et de stockage inadaptées pourraient être à l’origine d’une baisse des qualités des tomates commercialisées, ce projet vise plusieurs objectifs. Il est prévu d’identifier d’abord les pratiques de conditions de stockage auxquelles sont soumises les tomates, grâce à une étude de terrain. Des études expérimentales et numériques en laboratoire seront ensuite menées dans des conditions maîtrisées, similaires à celles observées en circuit réel, pour une meilleure compréhension des échanges thermiques au sein de la palette et des impacts de ces conditions sur les qualités commerciales, organoleptiques et nutritionnelles des tomates. Des solutions techniques seront ensuite étudiées afin de limiter les dégradations observées. Les tomates les plus gustatives seront étudiées pour maximiser l’effet potentiel du froid

Porteur : CTIFL

Partenaires: IRSTEA, Univers de l’Emballage

Ce projet bénéficie d’un soutien financier du Ministère chargé de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF).


Qualité produits et mesure

INNORAISIN –Appel à Projets CASDAR – 2014-2017

Qualité Nutritionnelle du Raisin de Table: Un nouveau levier mobilisable par la filière pour répondre aux attentes et préférences des consommateurs

INNORAISIN –Appel à Projets CASDAR – 2014-2017

Ce projet a pour ambition de participer à la relance de la production et la consommation du raisin de table en France en donnant à la filière des références objectives sur la qualité nutritionnelle des produits afin de répondre aux attentes des consommateurs et de disposer d’arguments santé pour se démarquer de la concurrence et mettre en valeur le produit auprès de ces derniers.

Porteur : CTIFL

Partenaires: La Tapy, Université d’Avignon (EA 4279), Université Paul Sabatier Toulouse 3 (Equipe MAPES), Inra Montpellier (UMR MOISA), Agronutrition


Programme Qualité et Préférences – Appel à projets FranceAgriMer

Caractérisation qualitative du matériel végétal et préférences des consommateurs 2015-2016

Programme Qualité et Préférences – Appel à projets FranceAgriMer

Ce programme a pour objectif de fournir aux producteurs des références techniques en termes de qualité organoleptique et nutritionnelle des nouvelles variétés, afin de contribuer à l’élaboration de gamme variétale diversifiée.

Par ailleurs, il est nécessaire d’acquérir des références techniques sur les attentes des consommateurs (adultes et enfants) au niveau des principaux produits, pour permettre une meilleure adéquation entre l’offre et la demande.

Porteur : CTIFL


MICMAC : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2018-2021

Mesure et détermination des critères de qualité et des préférences des consommateurs d’abricots

MICMAC : Appel à projets FranceAgrimer expérimentation et méthodes/outils– 2018-2021

Ce projet a pour ambition de réduire l’écart entre les attentes du consommateur et sa déception mise en évidence dans de nombreuses enquêtes représentant un frein au réachat en particulier en début de campagne. Pour cela, ce projet propose de mettre en évidence les critères déterminants dans la qualité de l’abricot et recherchés par les consommateurs dans le but d’en améliorer la qualité finale. C’est l’ensemble de la filière qui est impliquée car la construction de la qualité concerne principalement l’amont et le maintien et la conservation de la qualité concerne l’aval. Ce projet vise à fournir aux opérateurs des références sur les facteurs qui influencent la qualité aux différentes étapes de la filière. Il s’articule autour de quatre actions complémentaires. La première action a pour but d’étudier la qualité organoleptique de l’offre commerciale abricot telle quelle est présentée aux consommateurs, intégrant ainsi les contraintes de production et de mise en marché. L’offre présentant des fruits de qualité différente au cours de la campagne, les différents créneaux de production seront étudiés, ainsi que les bassins et les variétés. Parallèlement, la deuxième action a pour objectif de mesurer les préférences et les attentes des consommateurs, notamment par la réalisation de mesures hédoniques, permettant de faire émerger les critères déterminants dans les préférences des consommateurs. Par ailleurs, d’autres aspects du comportement du consommateur pourront être évalués dans un magasin test simulant une situation d’achat. A travers cette double caractérisation, descriptive d’une part et hédonique d’autre part, il s’agit d’identifier des segments de produits permettant d’orienter les consommateurs selon leurs attentes : à la fois des segments gustatifs de qualité supérieure et des segments pouvant répondre à des consommateurs moins exigeants. La troisième action doit permettre l’appropriation des données qualitatives dans le développement de nouvelles sélections et la prise en compte de la qualité par les acteurs de la filière. Elle est basée sur l’étude des interactions entre les mesures instrumentales et la perception sensorielle. Le travail mené dans ce projet permettra d’améliorer les connaissances sur la qualité gustative de l’abricot, de quantifier les caractéristiques des produits, et de cibler les produits en réponse aux attentes des consommateurs. La prise en compte de la dimension "goût" au sens large doit permettre d'optimiser la qualité. Les résultats sont destinés à tous les acteurs de l’amont et de l’aval de cette filière.

Porteur : CTIFL

» Article Infos CTIFL : Le projet MICMAC. Une contribution pour satisfaire les consommateurs. » Article infos CTIFL : Caractérisation de la qualité des abricots. Le projet MICMAC analyse l'offre commerciale


Serre

Energie Serre – Appel à projets FranceAgriMer

Réduction de la consommation énergétique des serres maraîchères, solutions alternatives 2015-2016

Energie Serre – Appel à projets FranceAgriMer

Deux axes de recherche sont étudiés : Déshumidification par échangeur double flux en culture de tomate hors sol et Serre semi-fermée. Les objectifs sont:

- de caractériser l’impact de la déshumidification sur l’économie d’énergie et la maîtrise sanitaire.

- d’acquérir des références en serres semi-fermées sur le choix des équipements et leur utilisation, notamment l'adaptation des conduites climatiques en prenant en compte les mesures sur plantes en complément des mesures sur l'air et en priorisant l'utilisation des réseaux de chauffage (hydrauliques et aérauliques).

Porteur : CTIFL


SOLARSORP : Projet financé ADEME 2020-2021

SOLARSORP : Projet financé ADEME 2020-2021

L’objectif de ce projet est de réunir les éléments techniques et économiques pour la mise en œuvre à faible échéance et à l’échelle industrielle d’une nouvelle solution énergétique pour les serres (et en particulier pour les serres semi-fermées) participant au chauffage, à la déshumidification et au refroidissement avec un effacement significatif de la consommation d’énergie fossile par de la chaleur solaire thermique et grâce à l’effet de pompe à chaleur des groupes frigorifiques à absorption.

Partenaires : CTIFL, Agrithermic

» Infos CTIFL : Chauffer, déshumidifier et refroidir les serres maraîchères. Étude de faisabilité par le solaire thermique
» Grisey, A., Levaillant, C., Martin, D. and Stauffer, V. (2020). Using solar energy to heat, cool and dehumidify tomato greenhouses in France: a feasibility study. Acta Hortic. 1296, 731-738
DOI: 10.17660/ActaHortic.2020.1296.92 https://doi.org/10.17660/ActaHortic.2020.1296.92


Autre

Prospectives fruits – Appel à projets CASDAR – 2015-2017

Exercice de prospective : « Quelles variétés adaptées aux futurs systèmes de production arboricoles et aux futures demandes de fruits ? »

Prospectives fruits – Appel à projets CASDAR – 2015-2017

Il s’agit d’un exercice de prospective ayant pour objectif d’orienter la stratégie de sélection variétale en arboriculture pour les 20 prochaines années en tenant compte des enjeux des différents acteurs de l’innovation variétale, de la transformation et de la distribution jusqu’au consommateur final

Porteur : CTIFL

Partenaires: INRA, FranceAgriMer


Le CTIFL est également membre des réseaux RMT :

Le CTIFL est partenaire de projets en cours

  • ALTO (ECOPHYTO)
    Porteur : INRA
  • ANTIGONE (FEADER)
    Porteur : INVENIO
  • ASPIR (FEADER)
    Porteur : FFL Occitanie
  • BAAMOS (AAP Pays de la Loire)
    Porteur : ARELPAL
  • BIP BIP (ANR Rose)
    Porteur : IMS Bordeaux
  • BIOCCYD-MASTRUS (FranceAgriMer)
    Porteur : INRAE
  • BIOLYCTOM (ANR Ecophyto maturation)
    Porteur : INRAE
  • Cap Zéro Phyto (ANR cultiver et protéger autrement)
    Porteur : INRAE
  • Conservation pomme (FranceAgriMer)
    Porteur : CEFEL
  • COSYNUS (FranceAgriMer)
    Porteur : GRAB
  • DESARM (FranceAgriMer)
    Porteur : ARELPAL
  • DESIGN (FEADER)
    Porteur : PLRN
  • EcoFreshChain (ANR Générique)
    Porteur : INRAE
  • EXODE (FranceAgriMer)
    Porteur : SILEBAN
  • FIL FRUITS TRANSFO (FranceAgrimer)
    Porteur : AFIDEM
  • FILIERE CERISE (FranceAgriMer)
    Porteur : AOP Cerise
  • GONEM (FEDER)
    Porteur : GRAB
  • HAB’ALIM (CASDAR IP)
    Porteur : ASTREDHOR
  • ICAP (ADEME)
    Porteur : Chambre d’agriculture du Vaucluse
  • IDEAL (AAP Normandie)
    Porteur : SILEBAN
  • INTERLUDE (ECOPHYTO R&I)
    Porteur : INRAE
  • LITERAL (CASDAR RT)
    Porteur : ARVALIS
  • MARHELIO (AAP Région Occitanie)
    Porteur : Eiffage Energie
  • MIRAD (FranceAgriMer)
    Porteur : INRAE
  • MMBio (CASDAR)
    Porteur : ITAB
  • OBIOLEG (AAP Pays de la Loire)
    Porteur : ARELPAL
  • ODACE (ECOPHYTO)
    Porteur : INRAE
  • OIDUV (CASDAR RT)
    Porteur : IFV
  • PARASOL (CASDAR SSV)
    Porteur INRAE
  • Prunes americano-japonaises (AAP Occitanie)
    Porteur : CEFEL
  • PULVEDRONE (FranceAgriMer)
    Porteur : IFV
  • SEMIOMOUCHE (AAP Auvergne Rhône Alpes)
    Porteur : SENURA
  • SERRES+ (AAP Pays de la Loire)
    Porteur : VEGEPOLYS VALLEY
  • SYSNOIX (ECOPHYTO)
    Porteur : SENURA
  • TRACABILITE (FranceAgriMer)
    Porteur : INTERFEL
  • ZRP (PEI-IAA)
    Porteur : LIMDOR

Partenariats Européens / European partnerships


UV Robot (Interreg)

Innovative UV-robotics to improve existing IPM strategies and to benefit farmers, consumers and the environment
Porteur : PCH

Voir tous les partenariats européens


Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading