» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos CTIFL

Infos Ctifl - Numéro 340 - avril 2018

"La qualité, une utopie au goût du jour"

Point sur la qualité du produit de la graine au consommateur, en prenant l'exemple de la pomme ; tous les outils développés par le Ctifl pour la mesurer et contribuer à son maintien.

Pierre VAYSSE (CTIFL), P. 6


FRUIT 2050 - Conférence CTIFL Fruit Production Forum. Comment produire différemment demain des pommes ?

Dans le cadre du nouvel événement européen "Fruit 2050 - Imaginer les productions de demain" qui a eu lieu cette année au Sival, un forum d’échanges, organisé par le CTIFL, sur le thème " Pomme : comment produire différemment demain pour répondre aux attentes du marché ?" était programmé. 140 personnes étaient présentes au cours de cette matinée riche en échanges. Des producteurs français et européens ainsi que des ingénieurs du CTIFL ont exposé leurs visions de la production de pommes actuelle et ses évolutions. Des sujets clefs de la filière pour les années à venir ont été évoqués : les fruits avec "zéro résidu" détectable à la récolte, le bio, la main-d’œuvre, l’export, les nouvelles démarches "produits" et les attentes de la distribution..

Claude COUREAU (Ctifl/La Morinière), P. 7-12


3e édition du congrès international sur le fraisier. Marché et production au coeur des débats

Après 2010 et 2013, cette troisième édition était organisée par Coöperatie Hoogstraten cv, coopérative rayonnant sur les Flandres belges et le Sud des Pays-Bas. Plus de 300 personnes y ont assisté, principalement de Belgique et des Pays-Bas, mais également d’origine très diverse : Union européenne (Allemagne, France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne), États-Unis, Canada, Chine, Japon, Afrique du Sud… Le programme de ce congrès s’organisait en deux jours avec deux sessions parallèles, une technique et une commerciale. Un troisième jour a été consacré aux visites de structures de production.

J P. BOSC, P. 13-14


14e Suprofruit. Les techniques d'application de produits phytosanitaires en cultures pérennes

Organisé par la station de recherche Pcfruit en partenariat avec l’université de Leuven et ILVO, le Groupe de travail international sur les techniques d’application des produits phytosanitaires en cultures pérennes a rassemblé environ 70 participants de 15 pays différents. Cette 14e édition, alliant présentations en salle et visites sur le terrain, a été l’occasion d’échanges riches entre chercheurs, techniciens, constructeurs de matériel et représentants de firmes phytosanitaires impliqués sur les thématiques liées à la pulvérisation.

Florence VERPONT (CTIFL), P. 15-16


Brèves

Brèves

Jean François BLOCH BERTHIE (CTIFL), P. 17


La dormance du pommier. Quantité de froid et anomalies florales

La levée de dormance est une étape importante dans la phénologie des Rosacées fruitières. Elle conditionne la date, mais surtout la qualité de la floraison. Les informations bibliographiques sont peu précises au sujet de la quantité de froid nécessaire à la levée de dormance et absentes lorsqu’il s’agit de caractériser les variétés récentes de pommier. Parmi les conséquences du changement climatique, il a été constaté que les hivers avaient tendance à devenir plus doux. Le travail mis en place a pour but, à partir de plants en pot, de déterminer le nombre d'unités de froid nécessaire à la levée de dormance des principales variétés de pommier, mais également de caractériser et d'illustrer les premières anomalies florales imputables au manque de froid.

Vincent MATHIEU (CTIFL), P. 31-40


Un nouveau porte-greffe du cerisier. Le Krymsk 6, premiers résultats d'un essai coordonné par le CTIFL

Un nouveau porte-greffe du cerisier, nanisant à semi-nanisant, est depuis peu disponible pour les producteurs français. Les premiers résultats d'un essai mis en place en 2013 dans le réseau d'évaluation cerise niveau 1 sont encourageants. Le Krymsk 6 a une mise à fruit rapide et sa productivité est supérieure à celle du Maxma 14. Son ancrage est médiocre et les arbres greffés sur ce porte-greffe doivent être palissés dans les zones ventées. De vigueur moindre (30 à 70 % du Maxma 14), le Krymsk 6 est bien adapté à une conduite en haie fruitière et permet une meilleure maîtrise de la vigueur pour les vergers destinés à être protégés de la pluie par des bâches plastiques et des insectes par des filets.

Gérard CHARLOT (CTIFL) - C. GORSKI, P. 41-45


Maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires (SPS). Analyse de l'organisation des exportateurs de pommes

Dans le cadre du projet Sustain’apple, 15 entreprises d’exportation de pommes ont été enquêtées afin d’étudier les différents modes de gestion du risque SPS. Parmi les exigences SPS, les exportateurs distinguent deux grandes zones géographiques, l’Europe centrée sur les résidus de pesticides et les destinations d’outremer avec la gestion des organismes de quarantaine. L'application de guides de bonnes pratiques en verger et dans les stations engagent quasiment tous les opérateurs et leurs fournisseurs. Toutes les entreprises ont établi des plans de contrôle (interne et externe) qui comprennent en particulier des analyses de résidus. Les différences s’observent sur le rythme et l’intensité des contrôles. Les agréments en verger, en station, les multiples inspections des services officiels prescrits par des protocoles bilatéraux apparaissent plus diversement mobilisés. L’adaptation des entreprises aux exigences SPS impose des moyens financiers et humains, mais donne accès à des marchés plus rémunérateurs.

Xavier VERNIN (CTIFL) - J M. CODRON - Zouhair BOUHSINA (Inra), P. 18-26


Sensibilité aux meurtrissures des pommes. L'indice sensifel© note des nouvelles variétés

Le meurtrimètre est un appareil qui permet de déterminer de façon objective la sensibilité aux meurtrissures de la pomme. Un logiciel associé, développé sous R, permet d’affecter au lot d’une variété une note de sensibilité : l’indice Sensifel©. Ainsi par cette méthode, nous pouvons classer les nouvelles variétés de pommes selon leur sensibilité : très sensible (Da rosa®, Lafayette, Aurora®, Opal®), sensible (Deljonca, Mandy® Inolov, Goldkiss®, Junami®), assez sensible (Honeycruch®, Renoir, Topaz et Rubens®), peu sensible (Goldchief®, Story®, Swing® Xeleven, Crimson Crisp®) et très peu sensible (Ella). Ces informations sont importantes pour le maintien de la qualité depuis la récolte jusqu’au point de vente.

Pierre VAYSSE (CTIFL) - Patrick REYNIER (CTIFL), P. 27-30



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading